Logo Agostini
  • EN
  • FR
  • IT
  • DE
  • ES
Logo Agostini
Aller au contenu

Dante Agostini
LES 100 ANS
A l'occasion du centenaire de Dante Agostini, sa ville natale, Mercatello sul Metauro (Italie), souhaitait fêter dignement cet évènement.

Lors de ses recherches sur l'histoire de Dante, dans le but de créer un film documentaire, Nikos Papavranousis, Directeur de l'Ecole Dante Agostini d'Athènes en Grèce, a rencontré les organisateurs du festival Musica&Musica à Mercatello sul Metauro. Ainsi, avec Giovanna Guerra et Guerino Pari, un magnifique hommage a été organisé cet été.

Le concours DADA (Dante Agostini Drum Award) a également permis de faire découvrir ou redécouvrir ce bel instrument qu'est la batterie.

Voici quelques images et vidéos de cette manifestation.

Premier jour

Les remerciements de Cécile

C’est une immense joie mêlée de fierté de vivre ce moment en hommage à notre papa.

Anne et moi souhaitons remercier en tout premier lieu notre Papa de nous faire vivre des moments si intenses.
Cette terre qui a vu naître Dante Agostini a toujours été vénérée par notre famille. A chaque fois, que notamment ma tante Denise, sœur de Dante nous parle de Mercatello c’est toujours avec beaucoup de nostalgie et d’enthousiasme. C’est une chance que sa fille, Martine Aubert, soit venue partager cet événement familial.

Notre gratitude va également à la commune de Mercatello sul Metauro, à son maire Fernanda Sacchi et au conseiller culturel Luca Bernardini pour leur accueil et l’energie positive qu’ils ont déployés pour l’occasion.

Lorsque Nikos Papavranousis, Rachel Kalanzopoulou, Giovanna Guerra et Guerrino Parri nous ont parlé de la réalisation de cet hommage cela a provoqué chez tous ceux qui ont connu Dante Agostini, une très forte émotion.
Aussi sommes-nous extrêmement reconnaissants au Festival Musica&Musica d’avoir consacré cette édition à la figure de Dante Agostini.

Nous pensons également à Jacques-François Juskowiak, directeur des écoles Agostini, qui a exprimé son grand regret de n’avoir pu venir partager ce moment. Par ces quelques mots nous souhaitons inscrire sa présence parmi nous. Grâce au travail insatiable de Jacques-François Juskowiak ainsi que celui de notre mère, Claude-Annick Agostini, ils ont permis à l’œuvre de Dante Agostini d’être aussi connue et aujourd’hui ce moment prend tout son sens.
Nos remerciements vont aussi à NiKos Papavranousis, directeur de l’école Agostini d’Athènes et à la réalisatrice, Rachel Kalanzopoulou, pour leur souhait de faire connaître Dante Agostini à travers un documentaire que vous allez découvrir. Lors de leurs investigations, ici, à Mercatello, ils ont rencontré Giovanna et Guerrino. Cet instant inattendu a donné lieu à ce festival. Nous aurons, d’ailleurs la chance d’entendre Nikos et son trio « Bonne espérance » jouer lors du concert de clôture.

N’oublions pas également de citer le Fano Jazz festival pour son association dans la réalisation du concert de Gégé Telesforo quartet.

L’Association Armonie Icensi a eu la merveilleuse idée de créer le DADA Dante Agostini Drums Award, nous en sommes très honorées.  Nous saluons le travail réalisé par l’ensemble du jury. Il est plaisant d’imaginer que grâce à ce concours de nouveaux batteurs vont être formés au sein des écoles Dante Agostini.
Nous remercions les écoles Dante Agostini de toute l’Europe pour la diffusion du concours ainsi que tous les jeunes batteurs qui ont participé au DADA.

Notre sympathie s’adresse aussi à Fred Briaud pour les traductions qu’il a réalisées et sans lesquelles nos échanges seraient bien compliqués.

Nous pensons également au sculpteur Pasquale Martini pour la réalisation de l’œuvre que nous allons bientôt découvrir.

Nous tenons à exprimer notre gratitude à l’ensemble des organisateurs et notamment Giovanna et Guerrini Guerra pour tout le travail qu’ils ont accompli depuis des mois.

Enfin, un grand merci à tous les invités et au public qui ce soir avec nous honorent la mémoire de notre père.

Deuxième jour

Troisième jour

Le Poême de Francesco Belfiori, Traduction Fréderic Briaud

De la vie, il reste toujours un écho.

Doux. Peut-être d'une pierre qui sonne, résonne, raconte. D'une vie restent les histoires : à nous la chance, la causalité, le privilège de les écouter.

Les histoires doivent être suivies.

D'une place, ensoleillée, comme seule elle sait être ensoleillée, une place, en été, perdue parmi les galets des Apennins, l'histoire nous conduit à Paris, une ville dessinée sur un pentagramme, au crayon de couleur de la pluie.

La pluie raconte des histoires, car elle a le son d'un doux battement de cœur.

L'enfant porte le nom d'un homme qui a voyagé l'enfer, jusqu'à ce qu'il revoie les étoiles. Maintenant il est grand, il ne respire plus les Apennins, ni la pluie parisienne : maintenant sa respiration va au rythme du Continent et le Continent va au rythme de sa respiration.
L'homme ouvre les mains, devant le poisson qui attend, mais accroché à l'hameçon n'en sort pas l'appât, mais une graine.

Les histoires d'hommes assis sur le bord d'un instrument, lâchent des graines, partout.

Ensuite, c'est une affaire de vent et de rythme : maintenant il se lève, et les graines s'envolent au loin, au-dessus de la mer. Maintenant il ralentit, et les graines tombent sur des feuilles, formant des écrits, des signes, des gestes, des vers, des sons : il faut de la méthode, en jetant des graines au vent.

La méthode signifie aller en arrière, chercher.

Nous avons suivi un son, une pierre peut-être, ou des pas.

Dante marche incertain sur la place. Dante court, pour Paris.

Le manteau serré et tiré sur les épaules. Dans ses poches il a des graines, éparpillées sur les pages. Arrivé au bord de l'instrument il s'assied et attend que les tambours et les cymbales remontent le fil de l'eau.

De la poche du manteau sortent les feuilles, les graines, le vent, la campagne, la place, la Seine, le Metauro : au-dessus des feuilles il est écrit "Méthode de Batteries - Dante Agostini".

L'enfant de Mercatello et l'homme de France, sourient.

De la vie il reste toujours un écho.

De la vie de Dante, il reste un paradis de graines, en forme de notes.

Si on est contre vent, c'est agréable de pouvoir les écouter.


Nikos Papavranousis - Trio Bonne Espérance<br />Le chat qui peche<br />Reprise d'un morceau joué par Dante Agostini et Michel Hausser
Nikos Papavranousis - Trio Bonne Espérance
Le chat qui peche
Reprise d'un morceau joué par Dante Agostini et Michel Hausser
Nikos Papavranousis - Trio Bonne Espérance<br />Salt Peanut avec le public
Nikos Papavranousis - Trio Bonne Espérance
Salt Peanuts avec le public

100 Batteurs pour 100 Bougies

Sous l'impulsion de Laurent Déchenaud, Directeur de l'Ecole de Région Dante Agostini, Tours était à l'honneur le 19 septembre dernier pour le tournage du clip "Happy Birthday Mister Agostini".

100 batteurs pour 100 bougies, en partenariat avec le réseau des écoles Dante Agostini, pour fêter ce centenaire.

Un moment très agréable sous le pont Napoléon à Tours pour cet anniversaire du grand batteur de génie Dante Agostini !
Le Clip
Retourner au contenu